QUI SOMMES-NOUS ?

Qu'est-ce que l'Amicale Briennon Plaisance (ABP) dans la loire ?

HISTORIQUE

Création et début de l'amicale ABP jusqu'à nos jours.

LE BUREAU

Les administrateurs composant le bureau.

LES STATUTS

Les différents statuts concernant l'ABP.

Ce jeudi 16 juillet ! Juste après Tannay en direction de Clamecy...

Charmant village doté de nombreuses tours dominant les toits, Tannay peut faire l'objet d'une balade mode découverte de son patrimoine historique.
Défileront alors sous nos yeux des monuments comme l'église collégiale Saint Léger du XII ème siècle de style gothique, la maison de la renaissance dite des Chanoines ainsi qu'un chai du XVI ème siècle.
Par ailleurs un château de style renaissance est implanté légèrement à l'écart du village.
Pour les marcheurs engagés, il est possible d'emprunter une partie du chemin de Saint Jacques de compostelle...,

Plusieurs ponts levis manuel après Tannay
Après Tannay, on s'amuse avec les ponts levis manuels
Plusieurs ponts levis manuel après Tannay

Le canal du Nivernais se distingue des autres canaux de Bourgogne par ses ponts mobiles. La plupart sont mis en place dès la reprise des travaux de construction du canal dans les années 1830. Deux ponts-levis se succèdent le long du canal du Nivernais sur la commune de Dirol : le pont de Thoury et le pont du Marais.

Depuis 2013, le pont-levis de Thoury a été refait à l’identique et dessert des champs et la rive droite du canal. Il fait partie des derniers ponts-levis conservés sur le canal du Nivernais. le pont-levis à flèche de Thoury, à Dirol, présente encore une structure en charpente. Il a par ailleurs été restauré et remonté à son emplacement sur le canal en 2013.

Ces ponts se composent de deux montants verticaux fixés à une culée en maçonnerie, d’une « flèche » constituée par deux poutres rendues solidaires par des entretoises et mobiles, d’un tablier relié à la flèche par deux tiges de suspension et d’une chaîne de manœuvre fixée à l’autre extrémité de la flèche.

Pour relever le pont, il suffit de tirer cette chaîne de manœuvre permettant ainsi l’oscillation de la flèche, et par là le levage du tablier ce qu'ont fait nos vaillants aventuriers. La plupart de ces ponts à flèche ont été établis en charpente dès les années 1830. Ils furent remplacés par des superstructures en métal à la fin du XIXe siècle. Ce fut le cas du ponts-levis du Marais. Vous pouvez donc voir les deux types de pont à Dirol.

Plusieurs ponts levis manuel après Tannay

Autre manière de découvrir la région bien sûr, comme l'ont fait nos cinq navigateurs, suivre le cours du canal du nivernais à bord d'une penichette: un port et une base de location sont instaurés à Tannay.
La journée se poursuit pour Françoise, Christian, Didier et leurs compagnons canins direction Clamecy où ils pourront passer la nuit.
Amoureux et fervents défenseurs des voies fluviales, nous serons intéressés de savoir que ce village a connu une certaine prospérité à partir du XVI ème siècle grâce à l'activité du flottage du bois.Cela consistait à ravitailler Paris en bois de chauffage en usitant les cours d'eau reliant Clamecy à la capitale.

Bonne soirée et paisible nuit à vous les "Heliosiens" !

Texte rédigé par Angélique et Claude